Accueil > Lire > Romans > Romans adultes > Chigozie Obioma

Chigozie Obioma

Auteur : Les pêcheurs

Auteur de l'articleJean-Pascal

Publié le vendredi 9 février 2018


Qui de la poule a pondu l’œuf ?

Votre avis sur ce document

L’auteur est issu d’une famille nombreuse, ce qui l’a probablement inspiré dans l’écriture de cette histoire.
Soit une famille nigérienne très unie dont la vie se déroule paisiblement sous l’autorité du père, attaché tout à la fois aux valeurs traditionnelles et de réussite à l’occidentale. Mais voilà que cette belle harmonie va être rompue par la faute de son travail qui l’amène à s’éloigner de son foyer.
Sa femme se trouve désormais seule en charge des enfants qui vont s’autoriser quelques libertés, n’étant plus quotidiennement sous la surveillance et la menace d’ une punition paternelle. Et cela est d’autant plus ennuyeux que leurs enfants grandissent et que l’adolescence se profile. Avides d’expériences et curieux comme le sont tous les enfants, ils cherchent de nouvelles occupations.
Il en est une plus périlleuse qui consiste à aller pêcher près d’un fleuve.Un environnement dangereux en raison des risques de noyades et de rencontres que l’on peut y faire, mais on connaît l’attrait de l’interdit… Leur route va croiser celle d’Abulu le fou, personnage répugnant, violent, incontrôlable et qui devrait être emprisonné depuis longtemps. Mais on n’ose pas s’attaquer à Abulu car on a peur de ses prédictions.
Et justement, Abulu s’adresse à l’aîné des frères et lui lance une terrible malédiction.
Dès lors, son comportement va changer. Dans une société où les croyances et les superstitions sont très présentes, il est plus facile de se laisser influencer par de telles paroles C’est à ce moment que l’on peut se poser la question de savoir si nos actes sont causes ou conséquences. L’unité de la famille est en jeu, menacée par la peur, qui est la pire des choses. Une fois qu’elle a pris possession de votre esprit elle ne vous lâche plus.
L’un des frères raconte les événements et l’enchaînement des faits. Clin d’œil à leurs origines africaines, chaque protagoniste est associé à un totem censé le représenter en un récit qui fait écho au monde des contes, à la spiritualité africaine. L’écriture est en accord , dans un style qui participe au dépaysement ressenti et au plaisir de lecture.
La lutte s’engage contre Abulu qu’il conviendrait d’éliminer, même si cela n’éloignerait pas toute menace. C’est un combat pour forger son destin et non le subir qui se joue là.
Après les épreuves, le père sera là pour insuffler aux enfants qui restent le désir de reconstruire leur vie. A l’issue de ce combat long et incertain, vous découvrirez ce que signifie « être un pêcheur ».

Répondre à cet article


Médiathèque Maupassant, 64 rue Édouard Vaillant, Bezons. Tél : 01 79 87 64 00 | Contact | Mentions légales |  RSS