Accueil > Lire > Romans > Romans adultes > Histoire du lion Personne

Histoire du lion Personne

Auteur : Stéphane Audeguy

Auteur de l'articleJean-Pascal

Publié le vendredi 3 août 2018


« Il pensait que les Noirs mentaient tout autant que les Blancs, que ce monde tout entier mentait, et que malheureusement, il n’en était pas d’autre ».

Votre avis sur ce document

Sur le ton de la fable, l’auteur nous invite à une réflexion aussi bien philosophique qu’historique en nous narrant l’histoire du lion Personne. La Fontaine est presque un contemporain, bien que le France ait changé et s’apprête à le faire encore davantage. Et ne croyez-pas que prendre comme personnage principal un animal enlève quoi que ce soit au sérieux du propos de l’auteur.

La France, un lion : vous vous dites qu’il manque quelque chose pour en arriver là !

De fait, le lion Personne fut d’abord un lionceau qui ne dut sa survie qu’à l’aide d’un jeune Sénégalais, orphelin lui-même, et parti à la conquête d’un avenir plus brillant parce que plus blanc ! C’est son premier obstacle sur le chemin de la liberté mais Yacine ne renonce pas. Comme prévu, il va travailler avec le directeur Royal de la Compagnie du Sénégal, Jean-Gabriel Pelletan. Mais si Yacine ne déçoit pas, son intelligence et son volontarisme ne peuvent rien contre la maladie qui va l’emporter.

De nouveau, le lion est seul. Malgré les inconvénients et les critiques, Pelletan décide de le garder. Car Pelletan est un homme qui s’inscrit dans cette période révolutionnaire. Sa réflexion se nourrit des textes de Diderot et de Rousseau. C’est un humaniste qui veut mettre en pratique ses idées mais se heurte aux conservatismes. L’attitude de ses congénères, la condition des Noirs soumis à l’esclavage le choquent. Il en est même un dont le sort le touche plus particulièrement...

Finalement, Pelletan doit se séparer du lion, pensant le protéger. Personne débute son exil en France, accompagné de son seul ami, le chien Hercule. Mais sa situation en ce froid pays est des plus périlleuses. La France est en pleine révolution. Il ne fait pas bon être le roi des animaux en cette époque de changements et de disette. Il inspire toutes sortes de sentiments, sans pouvoir s’en défendre. Pour survivre, vaut-il mieux n’être personne ou quelqu’un ? S’agissant d’un animal, la question ne manque pas d’originalité !


Médiathèque Maupassant, 64 rue Édouard Vaillant, Bezons. Tél : 01 79 87 64 00 | Contact | Mentions légales |  RSS