Accueil > Lire > Romans > Romans adultes > L’Histoire épatante de M. Fikri et autres trésors

L’Histoire épatante de M. Fikri et autres trésors

Auteur : Gabrielle Zewin

Auteur de l'articleNathalie

Publié le vendredi 21 avril 2017


Feel good book

Votre avis sur ce document

A. J. est libraire sur l’île d’Alice, île de Nouvelle-Angleterre, cette ravissante région au nord-est des Etats-Unis qui a pour capitale Boston. Voilà pour le décor !
Sans exagérer, on peut qualifier A. J. de misanthrope. Il a des idées très arrêtées en matière de littérature, le rayon jeunesse est quasi-inexistant dans sa librairie et il n’apprécie guère ses contemporains.
Cette misanthropie est encore accentuée depuis le décès de son épouse, Nic, dans un accident de voiture. C’était elle qui assurait les animations et la vie sociale de la librairie.
Aussi, lorqu’Amelia Loman, jeune représentante des éditions Knightley débarque dans la librairie, elle fort mal reçue, alors même que sa visite était prévue. Elle réussit tout de même à lui laisser un exemplaire de Marié sur le tard, mémoires d’un octogénaire qui l’ont beaucoup touchée.
Le lendemain, en se réveillant d’un sommeil aviné, A. J. se rend compte qu’on lui a volé son exemplaire de Tamerlan, un ouvrage de jeunesse d’Edgar Allan Poe, fort rare et qui constituait en quelque sorte son épargne. Ce vol le remet en contact avec Lambiase, un policier qui s’était occupé de lui au moment du décès de Nic.
Enfin, un soir qu’il rentre chez lui, A. J. découvre une petite fille occupée à lire Max et les maximonstres qui lui dit s’appeler Maya et avoir 2 ans.
Ajoutez à cela qu’A. J. a des absences fugaces, une ex belle-soeur avec laquelle il a des relations complexes mais non dénuées d’affection et qu’il va se révéler capable de bien des choses pour revoir Amelia Loman, notamment prétexter la découverte avec Maya du jardin de topiaires à Portsmouth).

Ce roman est également jalonné de ses notes de lecture, quelque peu étranges, dont on ne saisit pas immédiatement le sens ou l’intérêt mais qu’au bout du compte, je qualifierais de « notes de lectures les plus attendrissantes connues ».

Cette Histoire épatante est presque un roman d’apprentissage dans lequel un homme d’âge mûr (A. J., puisque c’est évidemment de lui qu’il s’agit) découvre l’affection, s’ouvre aux autres – il ira jusqu’à proposer à sa belle-sœur de participer à la promotion des pièces de théâtre qu’elle monte chaque année avec ses élèves -, s’avère d’un romantisme échevelé lorsqu’il s’agit de conquérir Amelia Loman, la représentante qu’il avait si mal reçue. J’ai déjà évoqué la visite au jardin de topiaires mais il organise également une vente-dédicace dans sa librairie pour être sûr de la revoir. Je vous laisse deviner l’auteur invité.

Si cet ouvrage a attiré mon attention, c’est d’abord en raison de sa couverture – évidemment qu’une maquette attrayante attire l’œil mais certaines couvertures peuvent aussi avoir un effet répulsif ! - puis, parce qu’il y est question de librairie. Et en la matière, c’est plutôt une réussite car tout au long du roman, l’auteur s’interroge sur la manière dont la littérature influence notre vie, notre perception des événements, sans afféteries. Il y est aussi question de relations, de liens qui se créent entre des personnes, avec de la pudeur mais aussi de l’authenticité.
Et il se dégage de ce livre, écrit sur un ton alerte, à la fois une impression de légèreté et une douce mélancolie. En ces temps incertains, il peut faire partie de ces ouvrages qui ont vertu de consolation.

Répondre à cet article


Médiathèque Maupassant, 64 rue Édouard Vaillant, Bezons. Tél : 01 79 87 64 00 | Contact | Mentions légales |  RSS