Accueil > Lire > Bandes dessinées > Taniguchi : votre porte d’entrée vers la culture manga

Taniguchi : votre porte d’entrée vers la culture manga

Auteur de l'articleArnaud

Publié le vendredi 20 janvier 2012


Aux réfractaires des mangas !

Votre avis sur ce document


Il faut un début à tout. Certains se disent réfractaires aux mangas et vous regardent de travers parce que vous lisez à l’envers ! Glissez-leur un manga de Jiro Taniguchi dans le sac (après l’avoir fait enregistrer dans le hall de la médiathèque...) puis faites-lui découvrir ce qui constitue une véritable porte d’entrée vers la culture manga... Attention, après la lecture de « Quartier lointain », ils pourraient vous surprendre encore en prononçant ces quelques mots :
« Oui, c’est bien, mais c’est pas du manga, ça... c’est pour ça que j’aime »...
Il vous suffira de leur faire découvrir Naoki Urasawa.

Ce qu’il faut savoir sur lui


Jiro Taniguchi s’écrit comme ça en japonais : 谷口 ジロー. Il a 64 ans. Il n’est pas le mangaka le plus adulé au Japon mais en Europe, si. Il a reçu un prix au festival international de la BD d’Angoulême. Il adore la Bande dessinée européenne et a travaillé avec deux français : Moebius et Jean-David Morvan (l’un des scénaristes de Spirou). Il s’intéresse d’abord à tous les styles : aventure, histoire, policier... puis se focalise maintenant sur la vie quotidienne avec beaucoup de sensibilité.

Ce qu’il faut lire de ce mangaka …

Quartier lointain

Celui par qui le succès est arrivé... Ce manga en deux volumes est une réussite exemplaire : un soupçon de fantastique et hop, un quadragénaire revient dans la peau du jeune garçon qu’il était, retrouve la vie de ses quatorze ans et ses parents, tout en gardant intacte sa conscience d’adulte. C’est émouvant, prenant et magnifiquement dessiné. Une fois le deuxième volume fermé et seulement à ce moment là, on peut aussi découvrir l’adaptation ciné de ce manga avec notamment Pascal Grégory (le film transpose l’intrigue dans un village français)... OU peut-être aussi l’adaptation théâtrale de Dorian Rossel...
Cette histoire ne finira pas de vous hanter...

L’homme qui marche


Un homme part en promenade. C’est à la fois simple et riche en perspectives. Tout arrive dans la rue : la rencontre avec son prochain ou avec une mésange ; les premiers flocons de neige sur le front, des cerisiers qui fleurissent... et l’accident de lunettes qui permet de voir le monde différemment et... flou !
Cet homme qui marche est un homme au sourire et regard bienveillants... Un homme qui goûte au bonheur de la vie et s’attache à en aimer les petits détails !

Et après...


Il vous reste à lire ces autres mangas …

Le journal de mon père

Pour ceux qui ont aimé quartier lointain, ce journal revient sur les relations père-fils et le fossé qui se creuse entre les générations. Un livre sur le regret, toujours magnifiquement réalisé.

Un ciel radieux

Un accident de voiture. L’un meurt, l’autre pas. L’esprit de celui qui meurt se retrouve dans le corps de l’autre. La question est celle-ci : comment vivre la culpabilité dans le corps de celui dont on est responsable de la mort ? Une légère impression de déjà vu dans ce manga qui reprend un peu l’idée de quartier lointain, mais un plaisir sans cesse renouvelé à la lecture de cette histoire...

Un zoo en hiver

Taniguchi revient sur ses années de débutant et sur le premier amour d’un jeune mangaka... Premier amour contrarié par la maladie, et moteur de ses premières créations.

Les années douces

Une jeune femme, son ancien professeur, du saké... et des rencontres dans des bars et restaurants. Un trouble allant crescendo entre deux personnes qui s’aiment un peu malgré elles, le temps de se découvrir et de se manquer...

Le gourmet solitaire

Pour aimer aller au restaurant, faut-il s’y rendre accompagné ? Pas certain. Ce gourmet n’a pas son pareil pour planter ses baguettes et se régaler en solitaire sous l’œil encourageant des restaurateurs. Un voyage dans la gastronomie japonaise. En somme, l’homme qui marche est entré dans un restaurant...

Et également, Icare (fruit de la collaboration entre Taniguchi et Moebius), le temps de Botchan (manga historique et littéraire) et bien d’autres mangas encore...


Répondre à cet article


Médiathèque Maupassant, 64 rue Édouard Vaillant, Bezons. Tél : 01 79 87 64 00 | Contact | Mentions légales |  RSS