Accueil > Musique > Thierry Robin

Thierry Robin

Auteur de l'articleEmmanuelle

Publié le samedi 10 mars 2018


(Gitans - 1993)

Votre avis sur ce document

Gitans est le premier album du musicien et compositeur angevin Thierry dit « Titi » Robin.Musicien autodidacte originaire d’Angers, Thierry Robin a construit son univers musical autour de deux principales cultures qu’il a pu souvent côtoyer : la culture orientale et la culture gitane. Il joue de la guitare et du oud. Ayant participé à de nombreuses fêtes communautaires au sein de ces deux cultures, il a pu se frotter à des improvisations et à différents styles d’approche de ces musiques en testant sa pratique instrumentale auprès de différents musiciens et chanteurs.
Sa démarche est influencée notamment par le chanteur flamenco Camaron de la Isla et par l’instrumentiste irakien du oud, Munir Bachir.

Son parcours artistique s’ouvre parallèlement à d’autres horizons. En 1990 il enregistre un disque avec le chanteur breton, Erik Marchand « An henchou treuz » qui reçoit le prix Charles Cros (Album disponible à la discothèque).

L’événement « Gitans » apparaît en 1993. Salué par la critique (Événement Télérama, Choc de la Musique...) ce disque est un projet créé par Thierry Robin qui souhaite sur toute la durée du disque, rendre hommage à la culture gitane dans toute sa richesse et ses influences. Pour ce faire, il s’entoure de musiciens prestigieux et de la chanteuse et danseuse originaire du Rajasthan , Gulabi Sapera.

Ce sublime album nous entraîne dans un long voyage qui va de l’Inde, au Moyen-Orient, en passant par les Balkans, l’Espagne jusqu’aux bistrots parisiens où l’accordéon joue des bœufs avec les guitares et les clarinettes du jazz manouche.
Voyage musical d’une profondeur et d’une somptueuse beauté qui porte au plus haut niveau la tradition populaire musicale des cultures gitanes.

De la voix grave de Gulabi Sapera, très flamenca, ouvrant le bal à cappella avec Leito Dje Dje, en passant par la très andalouse Rumba do vesou jusqu’aux accents musette et manouche de Hommage à Matelo (Matelo Ferret, guitariste décédé auquel l’album rend hommage en même temps qu’au cantaor Camaron (décédé l’année précédente) sans oublier les intonations balkaniques de Patchiv et de La Famille, ce superbe album ne quittera plus votre platine !

Thierry "Titi" Robin
Petite Mer 

Répondre à cet article


Médiathèque Maupassant, 64 rue Édouard Vaillant, Bezons. Tél : 01 79 87 64 00 | Contact | Mentions légales |  RSS