Accueil > Lire > Bandes dessinées > Journal d’un enfant de lune

Journal d’un enfant de lune

Auteur de l'articleSirine

Publié le vendredi 26 juin 2020


Sur le toit, l’écho de la nuit est éternel...

Votre avis sur ce document

" Depuis lors, je n’attends qu’une seule chose chaque jour : que la nuit vienne enfin. " Joris Chamblain.

Journal d’un enfant de lune. Lorsque Morgane, seize ans, emménage dans sa nouvelle maison, elle n’imaginait pas qu’un journal intime allait bouleverser son existence... À travers les souvenirs de Maxime Lebuisson, elle découvre la maladie xeroderma pigmentosum et ses conséquences. Cette lecture lui insufflera l’envie d’expérimenter le quotidien des enfants de la lune, pour qui la lumière du jour est mortelle.
En parallèle, elle s’attache peu à peu au personnage de Maxime dont la fin de l’histoire demeure confuse...

Le thème de la maladie est abordé avec beaucoup de poésie. Les illustrations de la campagne nocturne par touches de bleu marine, où la clarté se fait rare, enjolivent l’univers de la bande dessinée. On en oublierait presque que le xeroderma pigmentosum n’a rien d’idyllique... En effet, le mode de vie de ces " êtres de la nuit " est contraignant, d’autant plus que les autres portent un regard sur leur différence qui n’est pas toujours magnanime.
Morgane évolue au fil des pages, dès lors que le journal lui tombe entre les mains. Elle réalisera que ses préoccupations d’adolescente sont dérisoires, en comparaison avec le fardeau de son ami imaginaire. La fin laisse d’ailleurs envisager que son aventure auprès des enfants de la lune n’est pas complètement terminée.
Et c’est sur le toit de la maison, lieu de tous les espoirs, que nous laissons le journal de Maxime.


Médiathèque Maupassant, 64 rue Édouard Vaillant, Bezons. Tél : 01 79 87 64 00 | Contact | Mentions légales |  RSS