Accueil > Lire > Albums et contes > La Dame des livres

La Dame des livres

Auteur : Heather Henson, David Small

Auteur de l'articleNathalie

Publié le samedi 25 juin 2016


Les troubadours des livres*

Votre avis sur ce document

Pour moi, le New Deal instauré par Roosevelt aux États-Unis pour combattre les effets de la Grande Dépression se traduisait par des mesures économiques et sociales. Dans ce livre, j’ai découvert qu’il comportait aussi un volet d’action culturelle.
Cal, un jeune garçon nous raconte un épisode de sa vie, dans la ferme familiale. Une vie rude, éloignée de tout, notamment de l’école, au sein d’une famille bienveillante. Sa sœur, Lark a toujours le nez plongé dans un livre mais il n’y a pas d’argent pour acheter des livres.
Alors, régulièrement, passe à la ferme, une dame à cheval, transportant « toute une cargaison de livres », de livres « gratuits comme le vent » ! On lui offre souvent un cadeau, tel un sac de baies.
Et quel que ce soit le temps, qui peut être particulièrement rude,la dame revient. Et cela intrigue Cal : qu’y a-t-il dans ces livres qui pousse la dame à braver les éléments ?

La postface nous apprend qu’elles furent nombreuses ces « dames des livres » durant le New Deal, il s’agissait des Pack Horse Librarians. Même s’il y avait quelques hommes , il s’agissait en grande majorité de femmes en pantalon ( pour l’époque, on frisait l’inconvenance), à cheval , qui se rendaient dans les endroits les plus reculés pour apporter des livres.

Évidemment, cet album m’a beaucoup touchée. Ces « dames des livres » font partie de l’histoire de la lecture publique, de ses défricheurs. En France, le réseau des grandes bibliothèques publiques est en partie redevable à l’action américaine après la Première guerre mondiale. Plus tard, des bibliobus ont sillonné les villes et villages non équipées en bibliothèque municipale. Et les bibliothécaires ont toujours à cœur de faire partager leur goût pour la lecture et la culture.

Cet album, aux illustrations tendres et réalistes, exécutées en grande partie à l’aquarelle, peut se lire à partir de 8 ans et se partager en famille.

P.-S.

* cette expression m’a été soufflée par ma collègue Tiffany


Médiathèque Maupassant, 64 rue Édouard Vaillant, Bezons. Tél : 01 79 87 64 00 | Contact | Mentions légales |  RSS