Accueil > Lire > Albums et contes > Le grand voyage de Monsieur

Le grand voyage de Monsieur

Genre :  album qui raconte la mort, simplement

Auteur : Gilles Tibo, illustration de Luc Melanson

Auteur de l'articleMélanie L

Publié le samedi 24 mai 2008


C’est l’histoire d’un homme et d’un enfant qui voyagent... avec une chaise sur le dos

Votre avis sur ce document

C’est l’histoire d’un homme qui s’appelle juste Monsieur. Il voyage juste avec une chaise sur son dos et un ourson de laine. C’est l’histoire d’un homme qui a perdu son enfant. Monsieur a fait le tour du monde ; il a rencontré des tas de gens. Mais il est seul. Au bout du monde, il croise le chemin d’un enfant. C’est aussi l’histoire de cet enfant qui a perdu sa famille. L’enfant n’a retrouvé qu’une poupée de chiffon dans les décombres de sa maison. Monsieur lui répare une petite chaise de bois.
C’est l’histoire d’un homme et d’un enfant, avec leurs chaises sur le dos, l’ours de laine et la poupée de chiffon, qui voyagent ensemble, "assis l’un près de l’autre, en se tenant par la main"...
- 

Une histoire très émouvante et pleine de retenue sur la douleur causée par la perte d’un être cher. Les choses sont énoncées sans détours. Il est bien question de la mort d’un enfant, dès le début de l’histoire. Si le thème relaté peut sembler pesant, le style est cependant très agréable et sûrement pas dénué de poésie. Monsieur voyage seul sur le toit des trains ; il "hante" les terrains de jeux, mais seulement le soir quand il est seul ; il berce l’ours en peluche sur les balançoires ; il regarde les châteaux de sable... tout lui rappelle son enfant. Il visite les cirques, mais seulement à la fin des représentations, quand les rires ont disparu. Et pour cause...
Et quand il rencontre l’enfant, sa vie ne bascule pas soudainement comme par magie. Il n’est pas heureux de nouveau ; il est différent. Il ne retrouve pas un fils pour remplacer le sien, mais un partenaire, un équipier de voyage, un ami. Chacun a trouvé l’autre pour partager sa peine. Nous relèveront bien sûr la dernière image qui montre l’enfant portant l’ours de Monsieur, et Monsieur la poupée de l’enfant, comme symbole de ce partage.
- 

Les illustrations sont particulièrement réussies, douces, lumineuses et très colorées. Cela contribue à faire de cette histoire un récit beau et poétique, mais jamais pathétique.


Médiathèque Maupassant, 64 rue Édouard Vaillant, Bezons. Tél : 01 79 87 64 00 | Contact | Mentions légales |  RSS