Accueil > Actualité > Quelques mots sur les invités de Serge Garde

Quelques mots sur les invités de Serge Garde

Auteur de l'articleEric, Nathalie

Publié le mardi 26 janvier 2016


Votre avis sur ce document

Serge Garde

Issu d’un milieu ouvrier parisien, le chemin de Serge Garde semblait tout tracé. Mais la volonté de vivre intensément, des rencontres importantes, l’engagement ont amené ce fils d’un ancien des Brigades Internationales espagnoles, jusqu’au journalisme. A l’Humanité, mais aussi dans ses livres, puis dans ses documentaires, Serge Garde a mené des enquêtes sur de grandes affaires judiciaires, les réseaux maffieux, la délinquance financière, les réseaux pédophiles.

Sensible à la transmission, à la valeur du témoignage, il a fondé les Editions du Survenir.

Tout au long de ce parcours, Serge Garde a aussi développé une œuvre de plasticien. Installé depuis bien des années à Bezons, attaché à cette ville, il a accepté avec plaisir d’organiser sa « carte blanche ».

Bibliographie :

Benoît Collombat

Grand reporter à France Inter depuis 1994, il a notamment enquêté en Polynésie sur la disparition du journaliste d’investigation Jean-Pascal Couraud, sur « les affaires africaines du docteur Kouchner », les rumeurs d’assassinat de Pierre Bérégovoy, et les paradis fiscaux. En 2003, il a réalisé une contre-enquête sur la mort de l’ancien ministre Robert Boulin, qui a donné lieu à la publication d’un livre, puis en 2009, il a apporté à cette enquête de nouveaux éléments. Benoît Collombat est aussi le scénariste de la bande dessinée « Cher pays de notre enfance : enquête sur les années de plomb de la Vème République », illustrée par Etienne Davodeau.

Bernard de la Villardière

Journaliste, animateur de radio et de télévision, Bernard de la Villardière a mené plusieurs enquêtes journalistiques, notamment avec la journaliste Mélissa Theuriau, sur la guerre civile au Darfour. Il anime depuis 2005 Enquête exclusive sur M6.

Auparavant, sur cette même chaîne, il a présenté Zone interdite. Sa société de production Ligne de front a produit le documentaire Outreau, l’autre vérité réalisé par Serge Garde.

Karl Zéro

Passé par les rédactions de Métal Hurlant, Charlie Hebdo, L’Echo des savanes, spécialiste des interviews de stars à Actuel, participant aux parodies et aux pastiches du groupe Jalons, engagé à Europe 1 puis TF1, Karl Zéro entre à Canal + en 1988. Intégrant l’équipe de Nulle part ailleurs il met en scène des hommes politiques en utilisant des trucages vidéo. Il poursuit sa carrière à Canal + avec le Vrai Journal, mélange de reportages classiques et de sketchs. L’émission est arrêtée en 2006 et on retrouve Karl Zéro sur le web. Il est également acteur, réalisateur de documentaires, comme Le Fichier de la honte, co-réalisé avec Serge Garde.

Jean-Michel Lambert

Nommé juge d’instruction dans les Vosges, premier poste qu’il occupe, il est saisi en 1984 de l’Affaire Grégory, cet enfant de 4 ans assassiné, dont le corps a été retrouvé dans une rivière.

En 1987, Jean-Michel Lambert a pris un congé sabbatique et a raconté son histoire dans Le Petit juge. Il a été ensuite juge d’instance à Bourg-en-Bresse puis vice-président du Tribunal de Grande Instance du Mans jusqu’à sa retraite. Il est également auteur de romans policiers.

Mina Kaci

Journaliste à l’Humanité depuis 1990, Mina Kaci travaille essentiellement sur le féminisme et les droits des femmes dans les domaines politique, économique, sociétal et international, ainsi que sur la laïcité et l’idéologie islamiste. Enlevée par Boko Haram est son premier ouvrage

Jean de Maillard

Vice-président du Tribunal de Grande Instance de Paris, Jean de Maillard est entré dans la magistrature après avoir été inspecteur du travail. Il travaille plus particulièrement sur la criminalité organisée, la criminalité financière et les politiques de sécurité. Il est membre de l’Observatoire géopolitique des criminalités et contributeur au site Rue89.


Médiathèque Maupassant, 64 rue Édouard Vaillant, Bezons. Tél : 01 79 87 64 00 | Contact | Mentions légales |  RSS