Accueil > Lire > Romans > Romans adultes > Wilderness

Wilderness

Auteur : Lance Weller

Auteur de l'articleJean-Pascal

Publié le samedi 3 août 2019


Wild wild wild

Votre avis sur ce document

A l’aube d’un nouveau siècle, Abel termine tranquillement sa vie avec son chien au bord de l’océan pacifique. Le vieil homme semble attendre sereinement la fin dans sa cabane. Parvenu sur ce rivage, c’est comme si il se préparait à faire le dernier grand voyage vers l’inconnu. Son corps le fait souffrir - on ne compte plus ses cicatrices -, son esprit aussi.

La grande affaire de sa vie, ce fut la guerre de sécession. Quoi de plus dur qu’une guerre entre concitoyens ? Et encore davantage lorsque l’on est du mauvais côté : celui des perdants, celui de ceux qui ont eu tort, même si ce ne sont pas toujours les mêmes…

Oui cette guerre fut terrible pour tous. L’auteur nous en fait ressentir toute la sauvagerie dans les descriptions de l’une des batailles qui donne son titre au livre et qui résonne en écho à ce déchaînement de violence.

La bataille de la Wilderness - Le 6 mai 1864
par Kurz et Allison

Il nous redonne aussi le contexte plus global, les raisons qui ont poussé les Etats à s’opposer. Les questions raciales n’étaient pas la seule problématique. On le sait, l’esclavage est d’abord un problème économique et c’est aussi pour cela qu’après cette guerre, bien des problèmes subsisteront.

Enrôlé chez les sudistes, Abel croyait de toute façon avoir fait le bon choix. Les évènements et les rencontres lui feront changer de point de vue.

Mais revenons à cette année 1899. Abel, qui a perdu son enfant puis sa femme qui sombra ensuite dans la folie avant de mourir à son tour va se voir dépossédé du seul être vivant qui lui reste : son chien. Lui qui n’a plus rien et plus peur de rien n’a d’autre issue que de se lancer à la recherche des deux hommes qui l’ont agressé et laissé pour mort, au moins pour tenter de le récupérer et préserver son honneur.

A la poursuite de ses souvenirs aussi, de la réflexion sur les choix qu’il a fait et qui l’ont amené, parfois malgré lui, là où il pensait tranquillement finir ses jours.

Et l’auteur de nous faire remonter le temps et voyager avec Abel dans son douloureux et chaotique parcours, avec quelques moments de bonheur dont il restera quelque chose puisque le livre commence en 1965… Il y a toujours quelqu’un à sauver et qui peut en témoigner un jour.


Médiathèque Maupassant, 64 rue Édouard Vaillant, Bezons. Tél : 01 79 87 64 00 | Contact | Mentions légales |  RSS